Nos missions

blog post with image

MISSION 1 : ACCÈS AUX SOINS đŸ©ș

L’accĂšs aux soins des patients Ă  travers diffĂ©rents leviers :

  • đŸ©ș AmĂ©liorer l’accĂšs Ă  un mĂ©decin traitant : pour rĂ©pondre Ă  cette mission, la CPTS fera, en lien notamment avec l’Assurance Maladie, un recensement des patients concernĂ©s et dĂ©terminera le degrĂ© de prioritĂ© du patient au regard de ses besoins de santĂ©. Ensuite, les professionnels dĂ©termineront s'ils sont en capacitĂ© d’assurer le suivi de nouveaux patients. 
  • đŸ€’ AmĂ©liorer la prise en charge des soins non programmĂ©s en ville : les CPTS ont pour mission de permettre aux patients du territoire concernĂ© d’obtenir un rendez-vous le jour-mĂȘme ou dans les 24 heures (dĂšs lors qu’il s’agit d’une urgence non vitale). Pour ce faire, la CPTS s’appuiera sur les professionnels de santĂ© du territoire, pouvant assurer une prise en charge rapide, aprĂšs vĂ©rification du besoin du patient.
  • 💊 Protocole national de coopĂ©ration “Prise en charge par le pharmacien d’officine ou l’infirmier diplĂŽmĂ© d’Etat de la pollakiurie et des brĂ»lures mictionnelles non fĂ©briles chez la femme de 16 Ă  65 ans”
  • đŸŠ¶đŸ» Protocole local de coopĂ©ration : “ PrĂ©lĂšvement mycosique rĂ©alisĂ© par les pĂ©dicures-podologues”

___________________________________________________________________

▷AmĂ©liorer l'accĂšs Ă  un mĂ©decin traitant đŸ©ș

Constitué d'un médecin généraliste et de la coordinatrice.

🔎 CONSTAT :  En 2021, la CPTS NVF comptait 2 483 patients ĂągĂ©s de 17 et ans et plus n’ayant pas de mĂ©decin traitant, soit 9,2% de la population du territoire.

🎯OBJECTIFS

  1. AmĂ©liorer l’accĂšs au mĂ©decin traitant pour les habitants du territoire de la CPTS
  2. Sensibiliser les habitants sans mĂ©decin traitant Ă  l’importance d’en choisir un

🎬 ACTIONS MISES EN PLACE : 

          En 2021, le groupe de travail a effectuĂ© une enquĂȘte auprĂšs des mĂ©decins gĂ©nĂ©ralistes installĂ©s afin de recueillir certaines informations : Actuellement, prenez-vous des nouveaux patients en tant que « mĂ©decin traitant » ? ; Quelle est la moyenne de nouveaux patients que vous prenez, en tant que « mĂ©decin traitant » ? ; Seriez-vous prĂȘt Ă  prendre des nouveaux patients orientĂ©s par la CPTS NVF ? ; Combien de patients souhaiteriez-vous prendre en charge ? ; etc.

        Sur l'annĂ©e 2022, un recensement des patients sans mĂ©decin traitant a Ă©tĂ© fait par la CPAM de la Haute-Loire. La coordinatrice de la CPTS Nord Velay Forez a donc fait le lien avec les mĂ©decins gĂ©nĂ©ralistes, acceptant de prendre en charge des nouveaux patients en tant que mĂ©decin traitant. Deux mĂ©decins gĂ©nĂ©ralistes ont souhaitĂ© participer. Ces informations ont Ă©tĂ© transmises par la CPTS Ă  la CPAM, ce qui a permis Ă  cette derniĂšre de rĂ©aliser sur le dernier trimestre de 2022 une action de “phoning” auprĂšs des patients sans mĂ©decin traitant rĂ©sidant sur les communes concernĂ©es. Cette mĂȘme procĂ©dure est aussi rĂ©alisĂ©e pour les assurĂ©s de la MSA.

          À partir de Janvier 2023, la CPTS NVF continue de solliciter les mĂ©decins de son territoire pour permettre aux assurĂ©s d'avoir accĂšs Ă  un mĂ©decin traitant. Trois autres mĂ©decins du territoire ont acceptĂ© de recevoir des patients orientĂ©s par la CPAM. L'action se poursuit avec d'autres mĂ©decins gĂ©nĂ©ralistes du territoire. 

          Concernant l'objectif “ 0% patient en ALD sans mĂ©decin traitant” portĂ© par l' Assurance Maladie :  Le Gouvernement a lancĂ© pour 2023 une action visant Ă  permettre Ă  tous les patients en « Affection de Longue DurĂ©e » (ALD) de bĂ©nĂ©ficier d’un mĂ©decin traitant, afin de leur garantir la meilleure prise en charge possible de leur santĂ©.Il est demandĂ© aux CPAM de piloter cette action, avec la mise en place et l’animation dans chaque dĂ©partement d’un comitĂ© de pilotage dĂ©diĂ©. La CPTS NVF a intĂ©grĂ© cette instance. Source Ameli.fr : " Courant avril 2023, l’ensemble des personnes ĂągĂ©es de 17 ans et plus en ALD sans mĂ©decin traitant seront informĂ©es par courrier postal ou courriel du lancement d’actions attentionnĂ©es de l’Assurance Maladie afin de les accompagner dans leur recherche de mĂ©decin traitant.Puis, l’Assurance Maladie va identifier les patients en ALD ĂągĂ©s de 17 ans et plus ayant consultĂ© 3 fois le mĂȘme mĂ©decin dans l’annĂ©e, sans que ce dernier soit dĂ©clarĂ© comme leur mĂ©decin traitant. Environ 183 000 patients seraient concernĂ©s, soit un quart des patients en ALD sans mĂ©decin traitant. Elle adressera Ă  chaque mĂ©decin la liste des patients en ALD qu’il voit au moins 3 fois par an sans ĂȘtre leur mĂ©decin traitant, en l’invitant Ă  accepter de le devenir (
) " 

________________________________________________________________________________________________________________         

▷AmĂ©liorer la prise en charge des Soins non programmĂ©s en ville đŸ€’

 

🎯OBJECTIFS

  1. Améliorer la prise en charge des soins non programmés en ville afin de limiter les passages aux urgences
  2. Informer les patients afin de limiter les passages aux urgences pour des prises en charge relevant des soins non programmés en ville
  3. S'appuyer sur les infirmiĂšres libĂ©rales du territoire pour les SNP qui peuvent ĂȘtre rĂ©alisĂ© Ă  domicile

          En 2021, le groupe de travail a effectuĂ© une enquĂȘte auprĂšs des mĂ©decins gĂ©nĂ©ralistes installĂ©s afin de recueillir certaines informations : RĂ©pondez-vous aux demandes de SNP pour vos patients ? ; Si oui, Ă  quelle frĂ©quence ? ; etc. 

          Un groupe de travail s'est constituĂ© avec des infirmiĂšres libĂ©rales, pour rĂ©flĂ©chir Ă  la prise en charge des soins non-programmĂ©s Ă  domicile. L'utilisation d'outils de tĂ©lĂ©-mĂ©decine peut-ĂȘtre un moyen. 

          En projet, le SAS (service d'accĂšs aux soins) devrait se mettre en place en Haute-Loire, ce qui permettrait de faciliter l'organisation des SNP.

________________________________________________________________________________________________________________

▷Protocole national de coopĂ©ration “Prise en charge par le pharmacien d’officine ou l’infirmier diplĂŽmĂ© d’État de la pollakiurie et des brĂ»lures mictionnelles non fĂ©briles chez la femme de 16 à 65 ans”💊

Constitué de deux médecins généralistes, de pharmaciens et d'infirmier.e.s

 En parallĂšle, la CPTS Nord Velay Forez travaille sur la mise en place du protocole national de coopĂ©ration “Prise en charge par le pharmacien d’officine ou l’infirmier diplômé d’Etat de la pollakiurie et des brûlures mictionnelles non fébriles chez la femme de 16 à 65 ans”. Deux mĂ©decins gĂ©nĂ©ralistes ainsi que plusieurs pharmaciens sont intĂ©ressĂ©s par la mise en place de ce protocole. Une formation puis une expĂ©rimentation de ce protocole sera donc faite sur deux secteurs en cette fin d'annĂ©e. 

________________________________________________________________________________________________________________

 â–·Protocole local de coopĂ©ration : “ PrĂ©lĂšvement mycosique rĂ©alisĂ© par les pĂ©dicures-podologues” đŸŠ¶đŸ»

 

Actuellement, un patient qui se verrait prescrire une analyse pour un prĂ©lĂšvement mycosique par son mĂ©decin traitant devra se rendre dans un laboratoire d’analyses mĂ©dicales en dehors du territoire. Afin d’amĂ©liorer la prise en charge des patients, la CPTS a votĂ© et intĂ©grĂ© dans son projet de santĂ© en octobre 2022 la crĂ©ation et la rĂ©alisation d’un protocole de coopĂ©ration permettant au pĂ©dicure podologue de rĂ©aliser des prĂ©lĂšvements mycosiques. MĂ©decins, biologistes et pĂ©dicures podologues ont ainsi travaillĂ© et rĂ©digĂ© un protocole dans le but de simplifier le parcours de soin des patients du territoire.

Le protocole est finalisé et en attente de dépÎt sur le site du MinistÚre de la Santé et de la Prévention.

________________
CĂ©line THIOLAS, Coordinatrice de la CPTS Nord Velay Forez
Mail : coordinatrice@cptsnvf.fr - Tel : 06 33 82 45 30